mercredi 3 avril 2013

Le baldaquin: comme dans un lit de princesse!


Quoi de plus romantique qu’un lit à baldaquin ? C’est un vrai rêve de petite fille. Il est le symbole des contes de fées et des princesses endormies qu’un beau chevalier vient réveiller d’un baiser. C’est pourquoi, j’adore le retrouver aujourd’hui dans des manoirs ou châteaux aménagés en hôtels ou chambres d’hôtes. Il est parfait pour les voyages de noce et pour les petits week-ends en amoureux.

Lit à baldaquin

Une chambre de l'hôtel Gavarni, Paris 16ème

On le retrouve aussi dans nos intérieurs à la décoration tendre, souvent shabby chic. Et pas étonnant qu’il soit fait pour les amoureux, son drapé qui entoure le lit invite à l’intimité.

Chambre shabby chic de style gustavien


chambre shabby chic
vu sur maison-deco.com


A l’origine, au moyen âge, les châteaux manquaient sévèrement d’isolation et l’on y grelottait tout l’hiver. On dormait donc dans de grands lits, nus, à plusieurs, que l’on entourait d’une grande pièce d’étoffe épaisse pour garder la chaleur et une certaine intimité vis à vis des serviteurs qui dormaient dans la même pièce. On était loin de notre image romantique du lit à baldaquin comme on peut la voir aujourd'hui chez Comptoir de famille!

photo Comptoir de famille


Photo Comptoir de famille


C’est à la Renaissance qu’il commence à devenir apparât. On exprime toute sa richesse et son bon goût dans le travail de la structure du baldaquin et dans la beauté des étoffes du drapé. C’est alors dans son lit que l’on reçoit. Il existe même le lit pour dormir et le lit d’apparât. Louis XIV n’en possédait pas moins de quatre cents et il tenait souvent audience dans son lit, d’où il délivrait ses ordonnances en position de repos.

Lit à baldaquin couronne
mais ici la couronne n'est pas au-dessus de la tête de lit

Le lit à baldaquin revêt plusieurs formes. La plus connue est celle faite d’un chassis à quatre colonnes aux quatre coins du lit. Mais je voulais vous faire une sélection de « baldaquins couronne » ou « lits d’ange » avec une structure au-dessus de la tête de lit et un drapé retombant de chaque côté. Je trouve ça plus mignon et moins ostentatoire. Et pour cause, c’est bien le cas ! Le rang social se mesurait à la longueur du drapé, celui allant jusqu’au bout du lit étant réservé pour les nobles, et celui n’allant qu’à mi-hauteur, pour la bourgeoisie.

1 commentaire:

  1. Ils ressemblent à des princesses ou des chambres reines. Ils sont beaux.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...